Nous intervenons sous 24h - 6 jours sur 7

Halte Nuisibles - Désinsectisation punaises de lit

Tous les techniciens hygiénistes de Halte Nuisibles sont certifiés “certibiocide” par le Ministère de l’Écologie du Développement durable et de l’Énergie. Ils sont régulièrement formés dans le cadre de la lutte contre les nuisibles (FREDON, FCBA, CS3D, IziPest, etc.)

L’entreprise est membre de la CS3D, de la fondation “1% for the Planet”, signataire des “Charte Fredon”, “Stop Punaises”, certifié “CertiPunise”, etc.

Notre entreprise est membre de la Chambre syndicale des industries de désinfection, Désinsectisation et Dératisation (CS3D) et signataire de la charte “Stop Punaise” mise en place par le ministre de la Ville et du Logement, Monsieur DENORMANDIE.

Punaises de lit, résistante aux produits chimiques

résistance produits chimique

Selon les chiffres des professionnels de la désinsectisation, notamment grâce au travail de la CS3D (Chambre Syndical 3D – Dératisation, désinsectisation et désinfection) dont notre société est adhérente, la France connaît une importante recrudescence d’invasion de punaises de lit. Le nombre de foyers qui demandent des interventions a augmenté de 76 % en une seule année. Ce problème concerne toutes les principales agglomérations de l’Hexagone, de Lille à Marseille, en passant par Paris. Il devient pourtant de plus en plus difficile de lutter contre ce fléau. Les produits chimiques les plus puissants peuvent même perdre leur efficacité.

Pourquoi sont-elles si envahissantes ?

Les punaises de lit ont été que tardivement catégorisées en tant que nuisibles, car elles ne sont pas vecteur de maladie. Ces petits insectes ovales, de couleur rouge ou brune après s’être nourris, représentent un véritable fléau. Elles mesurent à peine quelques millimètres (entre 4 et 7 mm), mais font des ravages auprès de milliers de foyers.

Cette espèce d’arthropode se développe à des températures situées entre 14 °C et 30 °C. Les maisons, les appartements ou encore les chambres d’hôtel constituent donc des environnements propices à sa prolifération. Elle y trouve des conditions idéales pour se reproduire en toute sécurité et surtout pour se nourrir. En effet, les punaises de lit puisent essentiellement les nutriments dont elles ont besoin dans le sang d’êtres vivants. Tous les individus au sein du foyer sont concernés, y compris les animaux de compagnie, même si les punaises favorisent toujours le sang humain.

Ce sont des insectes nocturnes qui agissent à l’abri de la lumière. Ils viennent piquer leurs victimes pour extraire le précieux liquide qui leur sert de nourriture. Les punaises de lit font la sélection selon le niveau de chaleur dégagé par le corps. En outre, les peaux peu résistantes comme celles des enfants sont plus susceptibles de les attirer. Il est également nécessaire de préciser que ce n’est pas une question d’hygiène. Être propre ne suffira pas à les éloigner.

Il faut savoir qu’une femelle parvient à pondre plus de 500 œufs durant toute son existence. Ainsi, malgré le fait qu’un individu n’a pas une espérance de vie très longue, la population se développe en permanence.

Le danger que les punaises de lit représentent

Les conséquences d’une invasion de punaises de lit ne sont pas forcément là où vous les attendez. Actuellement, aucune crainte n’est à avoir concernant la transmission d’éventuelles maladies. En effet, le souci est ailleurs.

Les possibles séquelles physiques peuvent être les traces de rougeurs ou les boutons provoqués par les piqûres. Certaines victimes peuvent potentiellement développer des allergies. Par ailleurs, des attaques intempestives perpétrées pendant la nuit provoquent des insomnies. À cela, s’ajoutent les démangeaisons très désagréables à vivre.

L’envahissement des punaises de lit engendre aussi des conséquences psychologiques, le stress et l’anxiété entre autres. En outre, les familles sont même contraintes de se débarrasser de leurs meubles et doivent quitter leur nid. La période de traitement chimique s’étend sur plusieurs semaines. Les produits utilisés à cet effet sont toxiques. Il est donc obligatoire de laisser le lieu clos et vide de tout être vivant durant quelques heures après l’intervention.

Dans certains cas, certaines victimes sont contraintes de se débarrasser des meubles, literies ou vêtements contaminés. Agir vite est une nécessité.

D’où vient la résistance de ces insectes ?

Au fil des invasions et surtout des traitements, les punaises de lit ont développé une résistance aux produits chimiques. L’utilisation répétée de ces derniers a permis aux nuisibles de s’habituer petit à petit.

À partir des années 40, des campagnes radicales d’extermination ont été menées avec le DDT. C’était l’insecticide de prédilection, jusqu’à son interdiction dans les années 70. Malheureusement, une certaine population a survécu et a pu se constituer une immunité. Avec les nouvelles substances, moins puissantes, employées actuellement, il est plus difficile d’obtenir une éradication totale.

Le métabolisme des espèces actuelles s’est réellement adapté. Leur pouvoir génétique épate les scientifiques. Les études menées montrent que l’insecte est capable de synthétiser des antidotes aux poisons qu’il reçoit. Les organes vitaux des punaises de lit sont munis de mécanismes spéciaux pour les préserver des effets des pesticides.

À cause de ces différentes raisons, il est difficile de s’en débarrasser. Même l’intervention d’un professionnel ne garantit pas un résultat durable. C’est pour cela qu’avec Halte Nuisibles, il est possible de bénéficier d’alternatives au traitement chimique.

Lutter efficacement contre cette résistance

Puisque les punaises de lit arrivent à résister à certaines solutions chimiques, des alternatives montrent toutefois des effets prometteurs. C’est notamment le cas du traitement thermique. Cette technique joue sur les faiblesses de ces nuisibles.

Halte Nuisibles dispose du matériel adéquat pour chauffer les endroits infectés à plus de 55 °C. À ce niveau de température, la déshydratation est assurée. Il suffit de quelques heures afin d’éliminer ces visiteurs indésirables.

Pour le mobilier ou tout autre élément ne supportant pas cette chaleur, le froid extrême est une alternative à envisager. On se sert ainsi de caissons frigorifiques spéciaux.

En outre, les fabricants d’insecticides ont développé des produits dits alternatifs, beaucoup moins toxiques. Ils utilisent, des composés naturels comme la terre de diatomée. Leur application représente moins de danger pour l’environnement et pour la santé. Toutefois, elles nécessitent une application rigoureuse, par des professionnels formés, tels que les techniciens de halte-nuisibles.fr, certifié CertiPunaises.

Néanmoins, la prévention est toujours la méthode de lutte la plus efficace. Il faut éviter au maximum d’en rapporter chez soi. Vous trouverez ici tous nos conseils à ce propos.

Sources :

https://www.bfmtv.com/societe/punaises-de-lit-une-augmentation-de-76-des-interventions-en-france-en-2020_AN-202012210066.html#:~:text=Selon%20des%20chiffres%20de%20la,du%20territoire%2C%20alerte%20la%20CS3D
https://www.cs3d.fr/actualites
https://5adeabbd-f530-46ec-b02e-116a602fa863.usrfiles.com/ugd/5adeab_1f0d3a0dde474a7b856661caca71a267.pdf
https://www.hopitalpourenfants.com/infos-sante/pathologies-et-maladies/ne-laissez-pas-les-punaises-de-lits-mordre
https://www.patrice-mure.fr/piqures-punaises-de-lit-les-risques-pour-la-sante
https://www.leparisien.fr/essonne-91/athis-mons-91200/ils-quittent-leur-logement-a-cause-de-punaises-de-lit-03-09-2012-2148070.php