Halte Nuisibles - Désinsectisation punaises de lit

Tous les techniciens hygiénistes de Halte Nuisibles sont certifiés “certibiocide” par le Ministère de l’Écologie du Développement durable et de l’Énergie, et sont également formés aux dernières méthodes de lutte contre les punaises de lit.

Halte Nuisibles membre de la Chambre Syndicale 3D

Notre entreprise est membre de la Chambre syndicale des industries de Désinfection, Désinsectisation et Dératisation (CS3D).

Cafards / Blattes

CAFARDS BLATTES

D’une longueur de 10 à 40 mm, les blattes (aussi nommés cafards ou cancrelats) varient du jaune au brun selon les espèces.

Leur tête se prolonge de longues et très fines antennes. Elles se servent peu de leurs deux paires d’ailes pour voler et se déplacent très rapidement avec leurs pattes épineuses.

Leur corps ovale, allongé, lisse et plat leur permet de s’immiscer dans les moindres recoins et fissures des lieux chauds et humides (salles de bains, toilettes, cuisines), conduits d’aération, vide-ordures, etc.

Les blattes se reproduisent toute l’année. La femelle pond des oothèques (coques ou poches) pouvant contenir 35 nymphes.

Les œufs se développent à l’intérieur de cette capsule et deviennent adultes une centaine de jour après. L’espèce peut rapidement pulluler, la femelle pouvant se reproduire 5 à 6 fois par an.

Les dégâts causés par les blattes sont multiples : à l’odeur particulièrement désagréable de leurs excréments, il faut ajouter la propagation de bactéries et microbes, causes de réactions allergiques respiratoires (notamment l’asthme), et de maladies telles que salmonellose, dysenterie, gastro-entérite, hépatite, infections fongiques, etc.

Les blattes sont particulièrement résistantes et difficiles à exterminer : elles survivent à la décapitation, à plusieurs semaines sans nourriture et montrent une extrême résistance aux radiations.

Le saviez-vous ?

Les cafards possèdent un génome hors du commun, l’un des plus complexes de toute la classe des insectes. Constitué de plus de 20.000 gènes, il est presque aussi massif que notre propre patrimoine génétique. Il constitue le secret de leur incroyable résistance.