Sans titre

Connaître les nuisibles par saison 

Chaque saison apporte son lot de nuisibles. Même si l’on note l’apparition de nuisibles tout au long de l’année, leur prolifération est différente selon les saisons.

Ainsi, nous voyons, selon le moment de l’année, nos lieux de vie devenir l’attrait de certains nuisibles comme les insectes ou rongeurs. Pour rester vigilants et éviter une infestation, voici un petit almanach des nuisibles selon les quatre saisons.

Les nuisibles au printemps

Le printemps est arrivé. Et avec lui, le renouveau, le bourgeonnement des fleurs, les premiers rayons de soleil. On dit aussi que c’est la saison des amours ! Et pour cause, beaucoup d’animaux et d’insectes se reproduisent à ce moment-là.

C’est la période qui voit l’apparition, en termes de nuisibles, de mites vestimentaires, de pigeons et de cafards. Et dans le jardin, on peut noter la prolifération de mouches, moucherons, moustiques et fourmis. C’est aussi la saison qui annonce le grand retour des punaises de lit en raison des déplacements de plus en plus nombreux de voyageurs.

Les mites adultes se reproduisent au printemps, vous les verrez donc sortir à cette période. Ce sont les larves qui se nourrissent de fibres textiles avec une préférence pour les pulls en laine. C’est le moment de procéder au nettoyage et rangement de printemps ! Placez vos vêtements en laine dans un sac fermé sous-vide après les avoir inspectés au préalable.

C’est aussi la période, où les termites quittent leur nid pour s’accoupler et fonder de nouvelles colonies. On appelle cela l’essaimage. Il faut à cette période-là redoubler de vigilance et contacter rapidement un professionnel si vous suspectez un essaimage.

Les pigeons s’accouplent aussi au printemps. Ce qui conduit irrémédiablement à une augmentation des nuisances sonores et olfactives. De plus, porteurs de maladie et de parasites, il est préférable de les éloigner de nos lieux de vies autant que possible ; ce qui est parfois particulièrement difficile dans des zones urbaines assez denses.

Les moustiques alimentés par les pluies printanières commencent à proliférer en attendant l’été, période de haute saison pour ces nuisibles.

Quant aux mouches, elles atteignent leur maturité au début du printemps. Elles afflueront ensuite vers les zones habitées en quête de nourriture, privilégiant les liquides et aliments sucrés. Il ne vous reste plus qu’à couvrir les aliments d’une cloche alimentaire.

L’été, la saison de tous les nuisibles

C’est le mois favorable à la prolifération de tous les nuisibles rencontrés au printemps, fourmis, mouches et cafards.

Les fourmis cherchent de la nourriture lorsqu’il fait chaud. Pendant cette quête, elles peuvent s’aventurer bien loin de leur colonie et rentrer chez vous.

Sans oublier le nuisible le plus ravageur de l’été, le moustique ! Plus la température de l’air est chaude et humide, plus le moustique aura la capacité de pondre beaucoup d’œufs en peu de temps.

Avec les premières chaleurs, le mois de juillet est aussi celui des insectes piqueurs comme les guêpes et les frelons. Ils atteignent leur population les plus élevées en été. Et recherchent souvent de nouveaux nids pour accueillir cet accroissement de population. Les ouvertures de votre maison sous des surplombs ou près des fondations sont alors des endroits de choix.

Les mois d’été sont aussi favorables aux cafards. Présents toute l’année, ils se reproduisent surtout pendant l’été pour ensuite se cacher bien au chaud dans vos habitations l’hiver venu.

Encore une fois, en raison des déplacements importants pendant les vacances, les punaises de lit prospèrent pendant ces mois d’été.

Les mouches, devenues matures depuis le printemps, se retrouvent en surnombre au moment de l’été. Ce qui peut être un véritable problème pour les commerces de bouche comme les traiteurs, bouchers et les restaurants. En effet, les mouches peuvent jouer un rôle dans le transport de germes comme les bactéries, virus ou parasites. Elles sont aussi des vecteurs potentiels de propagation de maladies au sein d’élevages.

L’automne, saison propice à la migration des nuisibles

Les températures plus fraîches ont pour conséquence de pousser les nuisibles à préférer la chaleur de nos habitations. C’est le cas des araignées, des rongeurs, cafards et puces. Mais les nuisances occasionnées ne seront pas les mêmes selon le type d’intrus.

Les araignées, qui entrent dans les maisons pour se reproduire et chercher de la nourriture, dérangent ses hôtes. Essentiellement parce que nous les craignons et que nous en avons peur. Alors que la majorité des araignées en Europe sont inoffensives pour l’humain.

Les cafards raffolent des lieux chauds et humides où ils trouveront profusion de nourriture. L’automne est la saison parfaite de leur migration à l’intérieur des habitations. Ils se cachent près des tuyaux où ils vont se nourrir de résidus alimentaires. Si vous apercevez une blatte, nous vous conseillons de faire appel rapidement à un professionnel certifié pour prévenir toute infestation.

C’est aussi le moment où les rongeurs vont migrer à l’intérieur, tout comme les puces. Et ces dernières peuvent élire domicile sur vos animaux de compagnie.

Très souvent à cette période de retour de vacances, on note une recrudescence des punaises de lit.

Et l’hiver, saison des rongeurs !

La saison hivernale est la saison des rats et souris. Ces rongeurs vont pénétrer dans nos maisons et appartements, caves, pour éviter le froid et chercher de la nourriture qui s’est raréfiée à l’extérieur.

Ils peuvent occasionner des dégâts importants en s’attaquant aux câbles électriques et en contaminant les denrées alimentaires.

Les rongeurs sont vecteurs de nombreuses maladies via leurs déjections. Maladies plus ou moins graves comme la leptospirose, la streptobacillose (fièvre de Haverhill). Et parmi la plus grave et qui a marqué l’Histoire, la fièvre bubonique. Cette maladie n’est pas transmise directement par le rat mais par la puce qui le parasite.

La fièvre bubonique a disparu d’Europe. En revanche, elle est considérée comme émergente dans certains pays par l’OMS. Et favorisée par certains facteurs comme les guerres et les conditions d’hygiène dégradées.

Quoi qu’il en soit, il est important si vous remarquez la présence de ces nuisibles de faire appel à un professionnel.

Chaque saison est marquée par l’apparition et l’accroissement de la population de certains nuisibles. Même s’ils sont présents tout au long de l’année, ils vont se développer à certaines saisons pour être plus virulents les prochains mois.

Avoir une connaissance des nuisibles par saison permet d’abord d’être plus alerte dans l’observation. Ensuite, de prendre en temps voulu les mesures adéquates en cas d’invasion.

Au moindre doute, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel Halte Nuisibles. Certifié CEPA et formé aux dernières méthodes, il vous accompagne dans la lutte contre les nuisibles.

Halte Nuisibles - Désinsectisation punaises de lit

Tous les techniciens hygiénistes de Halte Nuisibles sont certifiés « certibiocide » par le Ministère de l’Écologie du Développement durable et de l’Énergie. Ils sont régulièrement formés dans le cadre de la lutte contre les nuisibles (FREDON, FCBA, CS3D, IziPest, etc.)

L’entreprise est membre de la CS3D, de la fondation « 1% for the Planet », signataire des « Charte Fredon », certifié « CertiPunise ». Notre entreprise est membre de la Chambre syndicale des industries de désinfection, Désinsectisation et Dératisation (CS3D) et signataire de la charte “Stop Punaise” mise en place par le ministre de la Ville et du Logement, Monsieur DENORMANDIE.

certibiocide (1)
Halte Nuisibles membre de la Chambre Syndicale 3D
fredon
HD Logo Certipunaises IZIPest (2) (1)
Membre_VerticalLogo_Color-01
certibiocide (1)
Halte Nuisibles membre de la Chambre Syndicale 3D
fredon
HD Logo Certipunaises IZIPest (2) (1)
Membre_VerticalLogo_Color-01